Archives privées - Documents isolés (entrées depuis 2009)

Déplier tous les niveaux

Autres Cotes

J 5850-6135

Date

1181-XXIe siècle

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de la Marne

Localisation physique

Centre de Reims

Modalités d'entrées

Dons, dépôts, achats depuis 2009.

Présentation du contenu

La série J continu des Archives départementales de la Marne correspond à la sous-série 1 J du cadre de classment des services d'archives départementales. Elle comprend des documents isolés et des petits fonds de faible importance matérielle entrés aux Archives départementales à la suite de dons, dépôts ou achats successifs. La sous-série J continu  se caractérise donc par son caractère très hétéroclite : on y trouve des papiers de famille, des monographies d'histoire locale, des papiers d'affaires, des notes d'érudits, etc, ainsi que la majorité des documents donnés dans le cadre de la Grande Collecte.

Conditions d'accès

Les archives sont librement communicables hormis les documents numérisés (consultable sur le site internet) ou mention contraire du déposant.

Fonds Jules Albault essentiellement relatif aux deux guerres mondiales

Autres Cotes

J 5931

Date

[1902]-[1974]

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de la Marne

Origine

Jules Albault (né à Reims le 21 février 1893, décédé à Toulouse le 15 mars 1973).

Biographie ou Histoire

Biographie ou histoire

Né le 21 février 1893 à Reims, fils d'Alfred Albault et de Joséphine Boisoteaux, famille originaire de Souain, Jules Albault fait l'école normale de Châlons-sur-Marne 1909-1912, puis l'école nationale de Voiron en 1913 et l'école nationale supérieure de l'enseignement technique en 1913-1914 puis en 1919-1920. Mobilisé le 3 août 1914, il est fait prisonnier le 16 octobre 1914 et interné à Darmstadt. Il est libéré par l'intermédiaire de la Suisse en 1918 où il s'inscrit à la faculté de Lausanne. En 1920, il se marie avec Marthe Emma Soustelle, née à la Grande Combe le 1er octobre 1896 d'une famille de mineurs installée à Carmaux et Albi, veuve en premières noces de Gustave Carayon : trois enfants naîtront de cette union (André, Jean et Odette). Cette même année, Jules Albault devient professeur à l'Ecole pratique de commerce et d'industrie de Reims. Pendant la seconde guerre mondiale, Jules Albault est révoqué en 1942 comme dignitaire de la franc-maçonnerie puis réintégré en 1944 et enfin nommé à Toulouse en 1950. Sa maison de Reims a été durement touchée par les bombardements. Jules Albault décède à Toulouse le 15 mars 1973.

Modalités d'entrées

Informations sur les modalités d'entrée

Don, novembre 2013 (entrée n°4009)

Présentation du contenu

Présentation du contenu

Fonds Jules Albault principalement composé de papiers administratifs et militaires personnels, cartes postales, photographies, cours.

Photographies de la promotion 1909-1912 de l'Ecole normale d'instituteurs de Châlons-sur-Marne en 1909-1912 (8 pièces).

Cahiers et cours de l'Ecole normale de Châlons-sur-Marne et de l'Ecole pratique de commerce et d'industrie de Reims, dont le dessin industriel et technique.

Préparation et perfectionnement militaire : diplôme d'honneur Jules Albault.

Documents jusqu'en 1920, relatifs notamment à la Grande Guerre : carte de contrôle internement des prisonniers de guerre 1917-1918, correspondance (6 pièces, 1914-1919), menu du réveillon en captivité (1915), carte de vaccination au camp de Darmstadt, captivité à Darmstadt (3 photographies), camarades et cousin (5 photographies), carte de correspondance "Le Monument élevé par les prisonniers de guerre français du camp de Darmstadt à leurs camarades morts en captivité", copie d'un dessin représentant Jules Albault signé "Au camarade Albaut, sympathique souvenir, Félix Gardon, janvier 1919", copie de la page du mariage en 1920 de Jules Albault dans le livret de famille.

Cartes géographiques : les champs de bataille (carte officielle du service géographique de l'armée, publication avril 1929 avec publicités pour automobiles), carte ethnographique de l'Europe centrale et des Etats balkaniques (1918).

Lycée de Reims : distribution des prix pour 1938 et 1941.

Papiers administratifs 1930-1974 essentiellement relatifs à la guerre mondiale 1939-1945 et dont une partie est relative aux préjudices subis par Jules Albault (sinistre de ses biens immobiliers, situation professionnelle). Comprend entre autres : livret militaire, permis de conduire (1930), carte de combattant (1934), avis de classement par l'administration militaire de sa voiture (1935), sauf-conduit (1939), ordre de mission (1940), synthèse dactylographiée en deux pages sur sa situation professionnelle sous le gouvernement de Vichy (octobre 1942 - octobre 1944), carte de sinistre partiel (1948) pour sinistre du 19 mai 1940, publication de la Fédération des Anciens combattants et victimes de guerre de l'enseignement public (1974)...

Cartes postales :

Champs de batailles et champs de ruines (27 cartes de Reims et la Champagne : Courcy-Brimont, Sillery, dont 15 cartes en couleurs réunies dans un carnet édition POL intitulé "Les champs de bataille de Reims au Chemin des Dames") ; Reims, dont Pommery, hôpital, bibliothèque Carnegie, Vesle, école de médecine, champagne Polonceaux (22 cartes) ; Marne, dont Gourgançon, caves Polonceaux, Moët-et-Chandon à Epernay, champagne, tramway d'Epernay, Saint-Martin d'Ablois, Vertus, Montmort (10 cartes) ; Foyer d'Avize, oeuvre des pupilles de l'Ecole publique (4 cartes) ; collège d'athlètes de Reims (6 cartes) ; école primaire supérieure et école professionnelle de Reims : ateliers (machines-outils, électricité, automobiles, filature, ferronnerie, menuiserie, dactylographie, tissage...) (11 cartes).