9 - S'instruire hors l'école : cours gratuits, conférences, voyages...
Parallèlement à l’école obligatoire, laïque et gratuite à partir des années 1880, ceux qui souhaitent compléter leurs connaissances dans les disciplines les plus variées peuvent assister à des cours gratuits et des conférences populaires, tels ceux donnés à Châlons par les professeurs du collège municipal ou ailleurs par les instituteurs. Des « projections lumineuses », collections de vues prêtées par le musée pédagogique ou le comité rémois de la Ligue de l’Enseignement, les rendent plus attrayants. Villes et campagne sont également touchées, même si les résultats varient d’une année sur l’autre, voire d’un secteur l’autre.

Des voyages scolaires sont organisés : excursions de la Ligue de l’Enseignement et voyages récompensant les enfants les plus méritants de l’Œuvre des Voyages scolaires, soucieux d’offrir aux élèves des écoles rurales les mêmes possibilités qu’à ceux des villes. Les municipalités aussi contribuent au financement, telle celle de Sermaize-les-Bains pour un voyage à Genève et Chamonix des élèves reçus au certificat d’études primaires en 1934.

Autre initiative visant à répandre l’instruction en dehors de l’École, mais avec son soutien, l’Université populaire de Châlons(créée par l’inspecteur d’académie de la Marne, J. Payot avec 478 ouvriers sur 564 membres) organise conférences et représentations théâtrales publiques. En matière d’instruction, le monde de l’Enseignement, soutenu par les communes, paraît conscient de l’immense besoin auquel les institutions, seules, ne peuvent répondre.