petite police police moyenne grande police Accueil Contact Plan du site

Avancées sociales

Un siècle d'avancées sociales dans la Marne 1850-1950


Sont ici mises à l’honneur les actions d’institutions et de personnes privées (philanthropes, mécènes, patrons paternalistes, sociétés mutuelles d’entraide…) qui ont œuvré entre 1850 et 1950 pour améliorer les conditions de vie de leurs contemporains, notamment des ouvriers, à une époque marquée par une forte industrialisation et par un changement important des modes de vie.

Les besoins fondamentaux des populations, tels que se loger/se nourrir, se protéger/se soigner, s’instruire/se divertir, ont toujours existé. Et la précarité des conditions de vie est ressentie de manière aigüe au XIXe siècle, avec l’entrée dans l’ère industrielle. Économie sociale, prévoyance, hygiénisme, santé publique, assistance publique, secours mutuels, œuvres scolaires… sont des expressions qui entrent dans le langage courant. Des mots, mais aussi des actions : celles de mécènes et de philanthropes ou de patrons d’entreprises soucieux d’améliorer, non sans quelques arrière-pensées pour certains, les conditions de vie et de travail des masses laborieuses, celles aussi des ouvriers eux-mêmes qui se prennent en charge au sein de coopératives ou de sociétés mutuelles.

L’établissement du Val-des-Bois de Léon Harmel, la cité du Chemin Vert à Reims, la Société coopérative châlonnaise de consommation ou le parc Massez à Courtisols sont autant d’exemples emblématiques des nombreuses actions sociales qui tentèrent de soulager la misère des ouvriers et employés marnais à partir de 1850.

La Marne, comme d’autres départements, a une longue tradition de solidarité sociale dans tous les domaines de la vie quotidienne. Ces initiatives, malgré leur importance, ont laissé peu de traces monumentales hormis quelques hôpitaux et jardins publics, mais de très nombreux documents d’archives, tels ceux présentés sur les panneaux de l’exposition, en témoignent.

L’exposition montre la complexité d’un sujet jusqu’à maintenant peu étudié. En effet les chercheurs se sont davantage penchés sur l’évolution des conditions de travail des ouvriers. Cependant cette longue histoire, faite d’expériences plus ou moins fructueuses, a conduit à la lente élaboration de la législation sanitaire et sociale dont la France s’enorgueillit aujourd’hui, et dont le Département est le premier acteur.

Conçue par le service éducatif des Archives sous la direction scientifique de Madame Gracia Dorel-Ferré, historienne et présidente de l’APIC (Association pour le Patrimoine Industriel de Champagne-Ardenne), l’exposition est adaptée au public scolaire.


Composition de l'exposition itinérante et contact

15 panneaux (6 panneaux de 80 x 170 et 9 panneaux de 100 x 170). Prêt gratuit, assurance clou à clou, transport et montage à la charge de l'emprunteur.
Livret gratuit disponible.

Contact : Archives départementales de la Marne, 1 rue Just Berland, 51 000 Châlons-en- Champagne. Tél : 03 26 68 06 69 et archives51@marne.fr