petite police police moyenne grande police Accueil Contact Plan du site

Sceaux de chevaliers

Sceau du comte de Grandpré, 1313 (54 H 205)

L'armement des chevaliers à travers les sceaux du Moyen Âge.

Du XIe siècle au XVe siècle, l'usage du sceau, hérité de l'Antiquité romaine, se répand dans toutes les classes sociales comme marque de propriété. Corollaire de la renaissance de la preuve écrite, il sert à authentifier de multiples actes de la vie quotidienne (correspondance, chartes, clôture de sacs...).

Le sceau présente des originalités parmi les sources médiévales : de cire rouge, verte ou blanche, appendu ou plaqué à un document, il est ainsi daté et localisé avec précision ; c'est à la fois un objet et une image ; par ses faibles dimensions, il se touche tout autant qu'il se regarde. Preuve de l'identité de son possesseur, son iconographie réalisée avec soin constitue une source essentielle pour l'étude du Moyen Âge. Par le choix de la représentation, le sigillant non seulement engage sa responsabilité juridique mais donne à voir sa puissance.

Les nombreux sceaux équestres conservés permettent de suivre l'évolution de l'armement du chevalier de l'an mil jusqu'en 1500. Malgré la difficulté pour établir des coupures chronologiques précises, puisqu'une matrice pouvait être utilisée pendant plusieurs décennies, les sceaux montrent, par exemple, le rétrecissement de la cotte de mailles, l'apparition de plaques métalliques pour protéger cheval et cavalier, l'allongement de l'épée.


Composition de l'exposition et contact

6 panneaux 80 x 120 cm et 7 panneaux 60 x 80 cm. Prêt gratuit, assurance clou à clou, transport et montage à la charge de l'emprunteur.

Contact : Archives départementales de la Marne, Centre de Reims, 44 avenue de l'Yser, 51100 Reims. Tél : 03 26 85 17 58 et archives51reims@marne.fr