1 - Un bâtiment spécifique pour les Archives

La loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796) crée officiellement dans chaque chef-lieu de département un service d'Archives départementales. Celui de la Marne occupe successivement plusieurs pièces et les greniers de l'ancien hôtel de l'Intendance, mais ces espaces sont mal adaptés.

 

Pour y remédier, on attribue en 1844 aux archives une partie du premier étage de l'aile nord de la Préfecture nouvellement construite en bordure de l'actuelle rue Carnot, mais les greniers demeurent toujours encombrés. Cette situation précaire se prolonge jusqu'au début des années 1860, malgré de nombreux rapports et notes de l'archiviste et du Préfet au Conseil général. En effet, les archives sont placées sous l'autorité du Préfet et le budget qui leur est alloué est voté par le Conseil général. Faute d'argent, aucune solution n'est trouvée.

 

A partir de 1861, le Préfet et le Conseil général réfléchissent sérieusement à l'édification d'un bâtiment spécialement destiné aux archives. Après deux ans de discussions sur le financement des travaux, un jugement prononce l'expropriation de sept maisons sur la rue de Vinetz et la rue Sainte-Croix en décembre 1863.

 

Ensuite, la construction du bâtiment sur ces terrains est rapidement menée puisque la réception provisoire des travaux a lieu le 15 février 1866. Le transfert des archives dans le nouveau dépôt est terminé en mars de la même année, avant même que l'aménagement intérieur soit achevé. Le bâtiment a coûté plus de 140 000 francs. Il est dédié uniquement à la conservation des documents et ne comporte ni bureau pour l'archiviste, ni salle de lecture. Ce projet présente néanmoins l'avantage de dégager la façade de la Préfecture en créant une place publique entre les deux édifices.