4 - A la recherche de paysages perdus

Les cartes postales, surtout lorsqu’elles sont datées, constituent des témoins privilégiés de l'évolution des paysages et de la disparition de certains d'entre eux.

 

La première guerre mondiale a effacé des cartes du département de la Marne sept villages, dont Moronvilliers, tandis que la création du Lac du Der, en 1974, en a immergé trois, dont Champaubert-aux-Bois. Il ne reste que très peu de visuels de ces lieux, comme la gare de Moronvilliers ou la ferme Taillefumier à Champaubert-aux-Bois…

 

Les nombreuses cartes postales de Reims et de Vitry-le-François témoignent aussi de l'histoire de ces villes ravagées par les guerres.

 

Il n'est cependant pas besoin de guerres ou d'un grand projet d'urbanisme pour que le temps qui passe change l'aspect d'une ville, d'une rue... En témoigne la carte postale des allées Saint-Jean qui deviendront les allées Paul Doumer à Châlons-en-Champagne.